>
>> Cliquer sur les graphiques pour les agrandir

dimanche 15 janvier 2017

Dow Jones - 13 janvier 2017

J’écoutais cette semaine Radio-Canada, il mentionnait qu’il attendait encore les 20,000 points pour le Dow Jones... L’indice de référence à fait 19,999 points le 6 janvier, alors à 1 point de différentiel près, on peut sans avoir peur de se tromper... mentionner que l’indice a déjà atteint la zone symbolique et technique des 20,000 points.
.

mardi 28 juin 2016

SP 500 28 juin 2016 - De l’arbre à la forêt

Graphique en période jour
Le ratio de Fibonacci 161.8% placé en mode contraction à très bien paramétré la zone cible court terme des 1990 à 2,000 points. Un retour du balancier à ramené la courbe des points du S&P 500 à proximité des moyennes mobiles long terme de 150 et 200 jours. Ou encore, en utilisant un autre angle d’analyse, le S&P a effectué un Pullback sur la zone support défoncée des 2,040 points. Alors, un retour au-dessus de la zone support des 2,040 points redonne automatiquement un biais neutre, voire légèrement haussier à l’indice de référence.
.

vendredi 20 mai 2016

SP 500 - 19 mai 2016

La chandelle journalière d’hier sur le S&P 500 est une figure potentielle de retournement à la hausse. La base de la chandelle de type marteau à été forgée directement sur la moyenne mobile de 200 jours, ce qui renforcit encore plus la signification de retournement potentiel de cette chandelle.
.

jeudi 19 mai 2016

SP 500 - Dow Jones, 19 mai 2016

Le 8 mai, j’avais mentionné sur Linkedin ainsi que sur ma page Facebook qu’il y avait une construction potentielle en devenir d’une structure baissière de type tête et épaule (H&S) sur le S&P 500. Avec un sommet de l’épaule de droite à 2,085, la cible des 2,075 à été dépassée, mais dès que la courbe des prix revenait en dessous des 2075 points, le scénario baissier de la structure Tête et Épaule (H&S) était réactivé.

lundi 2 mai 2016

SP 500 - 2 mai 2016

La cible des 2,100 points a paramétré de façon quasi chirurgicale le sommet actuel du S&P 500. Sur cassure baissière de la zone support, trois points en bas de la ligne du ratio de Fibonacci 23.6% qui est situé à 2,044 points, l’indice de référence a de très fortes probabilités de continuées sur un momentum baissier.

mardi 8 mars 2016

Dow Jones, renversement potentiel de la tendance haussière court terme - 8 mars 2016

La jambe de hausse actuelle du Dow a commencé le 12 février, et depuis trois jours, la courbe des points de l’indice est venue se buter le nez sur la moyenne mobile de 200 jours situés à 17,047 points. Cette moyenne mobile long terme est très significative, elle sert de point pivot et départage un marché haussier d’un marché baissier.
.

dimanche 28 février 2016

Cuivre, état de la situation au 26 février 2016

À de multiples reprises, j’ai mentionné l’importance du ratio de Fibonacci 161.8% afin de paramétré des cibles associées à des indices ou à des titres, ce ratio est mathématiquement incroyable ! Je vous encourage fortement à effectuer des recherches et des études sur ce nombre aux propriétés étonnantes.
.

dimanche 14 février 2016

Nikkei - Tokyo - 14 février 2016

Le 19 janvier dernier, j’écrivais : 
«Une cassure baissière très significative est arrivée aujourd’hui concernant l’indice de Tokyo, ce qui oriente le Nikkei vers un retracement minimum de 50%. Alors, une baisse supplémentaire de 2,460 points est à prévoir pour l’indice de référence du soleil levant. La zone de contraction de Fibonacci 50% est situé à 14,588/14,600 points.»
.

mercredi 27 janvier 2016

Apple (AAPL) - un indice titre, 26 janvier 2016

Durant les sept premiers mois de l’année 2015, c’est-à-dire du mois de janvier au mois de juillet, le titre à la Pomme se trouvait à l’intérieur d’un couloir de fluctuation latérale. La cassure baissière du corridor est arrivé au début du mois d’août 2015 pour Apple, ce qui était en parfaite synchronisation avec la cassure négative des principaux indices nord-américains. Apple était déjà en situation de neutralité, voire d’indécision, ce qui s’exprimait par le déplacement latéral du titre, alors lorsqu’est arrivé la cassure baissière de l’ensemble des marchés boursiers au mois d’août dernier, l’indécision c’est transformé en contraction prise de profits, le titre à retracer de 24% en 21 jours.
.

Copyright © 2010 - L’observateur Technique. Tous droits réservés. /